Comment le maquillage devient masque - Formation avec Sabine Delanoy (France)Photo : Jean-Claude Ételain
Accueil>Le festival>Édition>2021>Atempor/elle | Le rêve de l’oxymore

Atempor/elle | Le rêve de l’oxymore

Spectacle
04 juin 2021 à 19:00Le CamilloisStéphanie Brochard (Montréal) | Elise Legrand (Sherbrooke)40 - 50 $

Les billets ne sont plus disponibles en ligne la journée même de l'événement.

Ce spectacle est disponible pour un visionnement en ligne jusqu’au 13 juin!

Pour acheter un billet de webdiffusion

Atempor/elle

Une femme dans toute sa force et sa vulnérabilité.

Une femme hors du temps face à elle-même. Elle fouille à travers les strates de son passé, de son présent et de son futur pour s’apprivoiser. Elle se décompose pour mieux conjuguer tous ces visages.

Atempor/elle est un duo où musique et danse forment une voix, la voix d’un être de tous les temps en quête de réconciliation intérieure.

Stéphanie Brochard – conception, chorégraphie et interprétation

Danseuse interprète et chorégraphe, Stéphanie Brochard aime naviguer d’un univers à l’autre : danse théâtre, danse contemporaine, jeu clownesque, danse baroque.

En 2008, Stéphanie se joint à la compagnie de danse Sursaut en tant qu’interprète et occupe depuis 2011 la fonction d’assistante à la direction artistique. Elle est également interprète pour Les Jardins Chorégraphiques depuis 2008 et en assume à partir de 2018 la co-direction artistique.

En 2015, elle signe sa première œuvre chorégraphique contemporaine, intitulée Moi au Carré et complète en 2017 la création de Compromis Improbable, un solo qu’elle chorégraphie et interprète, né du désir de créer un nouveau vocabulaire chorégraphique fusionnant danse baroque et contemporaine. Ce solo marque un tournant dans le cheminement chorégraphique de Stéphanie qui dès lors développera ce vocabulaire dans chacune de ses créations.

Margaret Little – Gambiste

Née à Montréal au sein d’une famille de musiciens, Margaret Little apprend très tôt à jouer du violon, du piano, de la flûte à bec et de la guitare. À 11 ans, elle découvre la viole de gambe : c’est le coup de foudre!

Depuis quatre décennies elle se produit comme soliste et chambriste à la viole de gambe et à l’alto baroque avec divers ensembles montréalais et internationaux. Elle fonde Les Voix humaines dans les années 1980 avec Susie Napper et en assume la codirection artistique jusqu’en 2020. Les Voix humaines ont parcouru le monde, recevant les éloges de la critique et plusieurs prix prestigieux.

Margaret Little aime beaucoup voyager et rencontrer d’autres musiciens d’horizons variés. Elle a enregistré plus de 100 disques dont deux albums en solo. Elle enseigne la viole de gambe à l’Université de Montréal et dans son studio d’enseignement privé.

Anne Sabourin – Metteur en scène et collaboratrice à la création

Anne Sabourin est metteuse en scène, interprète et designer. Elle détient une formation professionnelle en danse et une maîtrise de l’École d’architecture de l’Université de Montréal. Elle est actuellement doctorante en études et pratiques des arts à l’UQAM. Ses recherches portent sur la relation du corps à l’espace.

Elle a créé, en collaboration avec Christian Leblanc, diverses pièces théâtrales dont Le Vestibule et La couleur du gris présentées au Théâtre Espace libre. Comme interprète, elle a participé à plus d’une trentaine de pièces de théâtre et de danse sous la direction, entre autres, de l’OSM, Réal Bossé, Dulcinée Langfelder et Jean Asselin.

Elle travaille aussi comme scénographe, notamment pour les Ballets de la Parenthèse, Territoire 80, Le collectif DR et le Musée des Ondes Émile Berliner. Elle a enseigné l’architecture et le design à l’Université de Montréal et à l’UQAM. Elle enseigne le mouvement théâtral à l’Université Concordia depuis 2015.

Le rêve de l’oxymore

Courte pièce chorégraphiée et interprétée par Elise Legrand qui explore la marionnettique du corps et ses diverses métamorphoses. Une succession de tableaux baignés d’étrangeté, avec une gestuelle qui se plaît à décortiquer le potentiel de transformation du corps et son évocation visuelle et sculpturale.

Oxymore : Figure de style qui sert à suggérer des atmosphères oniriques ou hallucinatoires, provoque l’étonnement et met en évidence une réalité paradoxale. 

Présenté en première au Théâtre Centennial en 2018 dans le cadre du spectacle Essaim, production de la compagnie de danse Sursaut.

Musique : Benoît Converset, Damien Converset, Roland Favre

Elise Legrand

Diplômée du Conservatoire de Danse de Montréal (2002), Elise Legrand a dansé pour plusieurs compagnies tels que Sinha Danse, Sursaut, Axile, Ballet Ouest de Montréal et le projet Danse Lhasa Danse, qui l’amènent à participer à de nombreuses tournées au Canada et à l’étranger.  Basée à Sherbrooke, elle développe ses propres projets chorégraphiques avec un intérêt marqué pour la création in situ, amenant la danse contemporaine dans des espaces non-conventionnels et s’inspirant directement de ces contextes pour développer ses créations. Ses pièces ont été présentées dans différents espaces publics et lieux extérieurs, musées, galeries d’art et salles de spectacles au Québec et au Canada depuis 2005. Elle s’intéresse au dialogue artistique et intègre régulièrement d’autres disciplines à ses chorégraphies tels les arts visuels, la musique, le théâtre physique, la poésie ou les arts du cirque.  Elle est intéressée par le potentiel de transformation et de métamorphose du corps qu’elle développe dans ses créations à travers une recherche gestuelle articulée et organique.

Elle est aussi co-fondatrice de la compagnie de cirque LaboKracBoom, chanteuse et accordéoniste avec Ze Radcliffe Fanfare et titulaire d’un Baccalauréat spécialisé en Histoire de l’art (Université de Montréal 2006).