Git Hayetsk Dancers (Colombie Britannique)
Accueil>Le festival>Édition>2019>Cornus, velus, clochus : A la découverte des masques traditionnels d’Europe

Cornus, velus, clochus : A la découverte des masques traditionnels d’Europe

Conférence
26 mai 2019 à 11:00P'tit BonheurCandice Moïse (France)10 $

Billets

Un rabais de groupe de 25% sera automatiquement appliqué sur l'achat de 10 billets ou plus d'un même événement.

Dans les rues et les places de nombreux villages et villes d’Europe, à la morte saison, on croise des personnages étranges, cornus, velus, feuillus, hérissés de tissus bariolés, couverts de cloches ou de coiffes monumentales. Ils attrapent les passantes, blaguent avec les badauds, noircissent les visages, s’invitent chez les gens ou bondissent en menaçant de leurs armes de bois… Ce sont là quelques aspects et actions des masques traditionnels tels qu’ils apparaissent dans les pays d’Europe. Loin de disparaître à l’époque de la globalisation, ces fêtes traditionnelles mêlant rites païens, éléments chrétiens, identité locale et convivialité semblent plus fréquentées que jamais.

De leurs possibles significations mythologiques au rôle sociétal majeur et à l’investissement actuel de la tenue, nous tenterons de comprendre ce que sont ces masques, bien au-delà du simple divertissement.

Nous voyagerons pendant cette projection-conférence du Portugal à la Roumanie et de la Grèce à l’Angleterre à la rencontre de nombreux spécimens de ces masques ainsi que de ceux qui les créent et les portent aujourd’hui.

Candice Moise, formée aux arts plastiques et à la scénographie aux Beaux-Arts de Toulouse et aux Arts Déco de Paris, commence à fabriquer des masques de scène en 2003, en parallèle de son activité de scénographe. Ceci marquera le début d’une longue étude passionnée pour les masques : elle inaugure en 2009 le blog La voix du masque qu’elle nourrit de ses premières interrogations et découvertes sur tous les masques. Cinq ans plus tard, elle part elle-même dans les fêtes et carnavals européens pour vivre et documenter le phénomène de la fête traditionnelle masquée. Au travers d’un périple d’une douzaine de pays, soit une quarantaine de fêtes abordées, elle rencontre des fabricants de masques pour s’entretenir du « métier » et toucher un peu de l’intimité de la fête, par ses coulisses.

Elle prépare actuellement une thèse de doctorat en ethnoscénologie sur le masque dans les traditions populaires européennes à l’université Nice Côte d’Azur. Elle anime régulièrement des ateliers d’initiation à la fabrication de masques et aux cultures de masques du monde, pour tous publics.

Depuis 2009, Candice Moïse est membre active et administratrice de l’association française Les créateurs de masquesun espace de rencontre, d’échange, de réflexion, de recherche et d’expérimentation autour de l’art du masque de scène contemporain.

Pour seulement 30$, procurez-vous le forfait Le Curieux, donnant accès à toutes nos conférences et la table ronde.